• Cartes
    Cartes
  • Les épisodes de pollution en O3 en France en 2019

     

     

    Les niveaux d’ozone enregistrés en 2019 sont particulièrement élevés et en partie dus à des conditions météorologiques qui ont favorisé la formation de ce polluant. Ainsi, l’année 2019 est marquée par deux épisodes de pollution d’ampleur nationale (fin juin et fin juillet) avec des concentrations supérieures au seuil d’information et de recommandation (180 μg/m3 en moyenne sur une heure). Durant l’été, 252 dépassements de ce seuil sont comptabilisés sur un total de 26 jours et touchent la plupart des régions métropolitaines, le Sud et l’Est demeurant les régions les plus concernées. Quelques dépassements du seuil d’alerte (240 μg/m3 en moyenne sur une heure) y sont également observés fin juin.

    Le premier épisode, et aussi le plus intense, survient entre le 25 et le 30 juin. Les principales régions touchées par cet événement sont l’Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est, Normandie, Centre-Val de Loire, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Des zones en Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes connaissent plusieurs jours de dépassement du seuil d’information et de recommandation durant cet épisode.

    Les phénomènes observés lors de cet épisode montrent un caractère de grande échelle de la pollution à l’ozone, souvent au-delà du pays, et des effets de panaches plus localisés. Par ailleurs, cet épisode est remarquable par le fait qu’il s’est développé relativement tôt dans l’été par rapport à ce qui était observé au cours des 20 dernières années. Il rappelle également que l’ozone demeure un problème sensible de pollution atmosphérique en France, et plus généralement en Europe.

    Moyenne des concentrations maximales journalières en ozone, du 25 au 30 juin 2019
    Moyenne des concentrations maximales journalières en ozone, du 25 au 30 juin 2019
    Afficher la version texte

    Moyenne des concentrations maximales journalières en ozone, du 25 au 30 juin 2019

    Source : PREV'AIR

    Nombre de jours de dépassement du seuil d’information pour l’ozone, entre le 25 et le 30 juin 2019
    Nombre de jours de dépassement du seuil d'information pour l'ozone, entre le 25 et le 30 juin 2019
    Afficher la version texte

    Nombre de jours de dépassement du seuil d’information pour l’ozone, entre le 25 et le 30 juin 2019

    Source : PREV'AIR

    Un second épisode d’ampleur nationale intervient à la fin du mois de juillet 2019 à la faveur de conditions météorologiques caniculaires. Comme pour l’épisode de juin, les régions Île-de-France, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur sont plus particulièrement concernées par des forts niveaux de concentrations. Le seuil d’information et de recommandation est dépassé dans les régions Île-de-France et Grand Est et, dans une moindre mesure, dans les régions Normandie, Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes.

    Pour ces deux périodes fortement polluées de l’été 2019, l’évolution des conditions météorologiques avec l’arrivée de perturbations par l’Ouest conduit à la fin des épisodes.

    Moyenne des concentrations maximales journalières en ozone du 22 au 27 juillet 2019
    Moyenne des concentrations maximales journalières en ozone, du 23 au 27 juillet 2018
    Afficher la version texte

    Moyenne des concentrations maximales journalières en ozone, du 23 au 27 juillet 2018

    Source : PREV'AIR

    Nombre de jours de dépassement du seuil d’information pour l’ozone, entre le 22 et le 27 juillet 2019
    Nombre de jours de dépassement du seuil d'information pour l'ozone, entre le 22 et le 27 juillet 2019
    Afficher la version texte

    Nombre de jours de dépassement du seuil d’information pour l’ozone, entre le 22 et le 27 juillet 2019

    Source : PREV'AIR

    Du 3 au 7 juillet et du 22 au 28 août, deux autres épisodes de moindre importance sont également observés avec quelques dépassements du seuil d’information et de recommandation.

     

Mis à jour le 29 septembre 2020