• Cartes
    Cartes
  • Les épisodes de pollution en PM10 en France en 2017

     

     

    Durant les premiers mois de l’année 2017, sous l’effet d’une situation anticyclonique avec des températures très froides associées à une faible dispersion, deux épisodes de pollution majeurs en particules sont survenus, respectivement en janvier et en février.

    Le premier épisode a lieu du 17 au 29 janvier, sous l’effet d’une situation anticyclonique avec des températures très froides associées à une faible dispersion notamment entre le 21 et le 24 janvier. Cet épisode touche toute la métropole, à l’exception de la Corse, avec des concentrations en moyennes journalières supérieures au seuil d’information et de recommandation mesurées dans toutes les régions. Durant cet épisode de pollution, de fortes variations de concentrations sont enregistrées d’une station de mesure à une autre, et d’un jour à l’autre, résultant des spécificités des émissions locales et de l’influence des conditions météorologiques.

    Moyenne des concentrations journalières de fond en PM10 du 21 au 24 janvier 2017
    Moyenne des concentrations journalières de fond en PM<sub>10</sub> du 21 au 24 janvier 2017
    Afficher la version texte

    Moyennes des concentrations journalières de fond en PM10 du 21 au 24 janvier 2017

    Source : PREV’AIR

    Le second épisode marquant de l’année intervient une dizaine de jours plus tard, à la faveur d’une nouvelle vague de froid, sous l’effet d’un flux de nord basculant ensuite à l’est et responsable d’apport d’air froid sur la France. Sur la période du 9 au 12 février, de fortes concentrations en PM10 affectent les Hauts-de-France et dans une moindre mesure l’Île de France, la Normandie et le Grand Est. Des dépassements du seuil d’information et de recommandation sont principalement relevés sur ces régions ainsi qu’en Centre-Val de Loire. Si les émissions de polluants de France métropolitaine contribuent à cet épisode, les flux de Nord et Est jouent aussi un rôle sur les teneurs en PM10 relevées en France. En effet, ces derniers apportent des masses d’air d’origine continentale chargées en particules, l’épisode couvrant une partie de l’Europe centrale en plus de l’Europe de l’Ouest.

    Moyennes des concentrations journalières de fond en PM10 du 9 au 12 février 2017
    Moyennes des concentrations journalières de fond en PM<sub>10</sub> du 9 au 12 février 2017
    Afficher la version texte

    Moyennes des concentrations journalières de fond en PM10 du 9 au 12 février 2017

    Source : PREV’AIR

    Des épisodes de pollution en particules sont également observés dans les outre-mer. En Guyane, Guadeloupe et Martinique, des transports de poussières désertiques transatlantiques provenant du Sahara sont régulièrement responsables d’épisode de pollution aux particules. C’est le cas entre le 1er et le 5 avril 2017, et durant la seconde quinzaine du mois de mai pour ne citer que deux épisodes marquants.

    L’année 2017 ne fait pas exception. Des épisodes de pollution d’ampleur nationale, plus ou moins nombreux selon les conditions météorologiques, surviennent en effet chaque année en France et à des périodes différentes selon les polluants. Sur la période 2013-2016, les épisodes de pollution d’ampleur nationale sont essentiellement dus aux particules PM10. Au cours de ces quatre années, particulièrement, neuf épisodes majeurs se distinguent.

     

Mis à jour le 4 février 2020