• Publication
    Publication
  • Des pressions plus fortes en bord de mer, surtout dans les territoires ruraux et périurbains

     

    Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES). Commissariat général au développement durable (CGDD). Service de la donnée et des études statistiques (SDES), juillet 2017. 4 p. (DataLab Essentiel)

     

    Le littoral métropolitain est caractérisé par une forte concentration de territoires artificialisés et de population, résidents permanents et touristes. Cette concentration est supérieure à celle observée en moyenne, sur l’ensemble du territoire. Cette emprise humaine ne s’explique pas uniquement par la présence importante de pôles urbains en bord de mer. Les communes littorales périurbaines et de l’espace rural se distinguent nettement de l’ensemble des communes du même type avec des niveaux de pression plus élevés. Ainsi, la construction de logements est 3,5 fois plus forte dans l’espace rural littoral que pour l’ensemble des zones rurales ces dernières années. La majorité des territoires ruraux littoraux subissant les plus fortes pressions est située sur l’arc Atlantique, du Morbihan à la Charente-Maritime.

     

    Thèmes

    Mots clés

Mis à jour le 14 novembre 2019 2019