• Publication
    Publication
  • La dépense de récupération - Archive 2016

     

    Commissariat général au développement durable (CGDD). Service de la donnée et des études statistiques (SDES)

     

    La récupération du point de vue du compte de dépense correspond à la facturation de matières premières de recyclage (ou matières premières secondaires) issues de déchets. Toutefois, l’activité de récupération ne comprend pas le recyclage en lui-même, ce dernier étant assimilé à la réintroduction de matériaux, issus de résidus de fabrication ou qui composaient un produit, dans le circuit de production. L’utilisation des matières premières de recyclage (aussi appelées secondaires) permet de réduire la pression exercée sur les ressources naturelles. En 2016, la dépense nationale de récupération s’élève à 6,2 milliards d’euros (Md€). Sur la période 2000-2016, la dépense progresse de 2,5 Md€, malgré de baisse de 9,7 % par rapport à 2015 (SDES, Compte satellite de l’environnement, 2018).

     

Mis à jour le 15 avril 2020