• Publication
    Publication
  • Matières mobilisées par l’économie française : une baisse stabilisée depuis la crise de 2008

     

    Commissariat général au développement durable (CGDD), mai 2016. 8 p. (Chiffres et Statistiques, 761)

     

    Afin de mieux connaître les pressions sur les ressources naturelles, et notamment les matières mobilisées par l’économie et la population nationales, les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie fournissent une description de l’aspect matériel de cette utilisation au niveau du pays.
    En France, la consommation intérieure apparente de matières par habitant a été relativement stable (14 t/hab.) de 1990 jusqu’à la crise économique. Elle a diminué depuis 2008 pour s’établir à environ 12 t/hab. sur les dernières années. En tenant compte des flux cachés (extraction intérieure inutilisée, flux indirects associés aux importations/exportations), la consommation totale de matières de la France atteint en fait le double de sa consommation intérieure. Sur la période 1990-2013, la productivité matières (mesurée par rapport au produit intérieur brut – PIB) a augmenté. La consommation apparente de matières de la France reste inférieure à la moyenne de l’Union européenne.

     

    Mots clés

Mis à jour le 7 novembre 2019 2019