Évolution de la flotte de commerce immatriculée sous les différents registres français et place des différents pavillons

Chiffres-clés

Analyse global

Au 1er juillet 2019, la flotte de commerce sous pavillon français [1] de plus de 100 UMS (transports et services maritimes) compte 415 navires dont 177 navires pour la flotte de transport et 238 navires pour la flotte de services maritimes.

La flotte de commerce totalise 6,3 M UMS dont 0,4 M UMS correspondent aux navires de services maritimes et 5,9 M UMS aux navires dédiés à la flotte de transport.

Flotte de commerce sous pavillon français en 2019

Analyse par catégorie et évolution depuis 2017

La flotte de commerce sous pavillon français comprend :

  • une flotte de transport répartie entre une flotte pétrolière et gazière, une flotte de navires de charge, une flotte de navires à passagers ;
  • une flotte de services maritimes qui comprend les navires spécialisés, les navires offshore et certains navires portuaires et côtiers.

La flotte de transport

Globalement, durant la période allant de 2017 à juillet 2019, la flotte de transport gagne 10 unités (soit une progression de 6 % du nombre de navires) et enregistre une hausse d’environ 5 % en jauge brute.

La flotte de charge comprend 66 navires au 1er juillet 2019 et totalise 2,8 M UMS. Depuis 2017, cette flotte compte avec 7 unités supplémentaires et enregistre une hausse de 20 % de la jauge brute.

Sur la période 2017-2019, la flotte de navires à passagers gagne 3 unités de navires en passant de 66 en 2017 à 69 en 2019. La jauge brute augmente de 5 % pour attendre en 2019 0,8 M UMS.

Le nombre de navires de la flotte pétrolière et gazière reste stable durant la période d’étude avec 42 navires tandis que la jauge brute baisse de 8,7 %.

La flotte de services maritimes

Entre 2017 et le 1er juillet 2019, la flotte des services maritimes baisse de 1 % en unités de navires et d’environ 11 % en jauge brute.

Sur la même période, la flotte de navires spécialisés baisse de 12 % du nombre de navires et de 28 % en jauge brute. En 2019, cette flotte compte 38 navires et totalise 161 563 UMS.

La flotte de services offshore compte 625 navires et totalise 0,1 M UMS de jauge brute au 1er juillet 2019. Depuis 2017, la flotte a diminué de 6 % en unités de navires mais augmente de 6 % en jauge.

Le nombre de navires de la flotte services portuaires et côtières augmente de 6 unités entre 2017 et 2019 en passant de 132 à 138 navires, soit une hausse de 4,5 %. La flotte augmente de 4 % de la jauge brute.

Flotte de commerce sous pavillon français par catégorie entre 2017 et juillet 2019 (en nombre de navires)
Flotte de commerce sous pavillon français par catégorie entre 2017 et juillet 2019 (en jauge brute)

Répartition par registres d’immatriculation

Répartie entre les différents registres d’immatriculation, la flotte de transport en 2019 comprend 86 navires inscrits au Registre International Français (RIF), 54 navires au registre métropolitain et de départements d’outre-mer et 37 navires aux registres des collectivités d’outre-mer (6 en Nouvelle Calédonie, 21 en Polynésie française et 10 à Wallis et Futuna).

La flotte de services maritimes comprend 95 navires inscrits au RIF, 128 navires au registre métropolitain et de départements d’outre-mer et 15 navires aux registres des collectivités d’outre-mer (12 en Nouvelle Calédonie et 3 en Polynésie française).

Évolution des registres d’immatriculation

Depuis 2017, le nombre de navires inscrits au RIF augmente de 15 % pour la flotte de transport mais diminue de 5 % pour la flotte de services maritimes.

En ce qui concerne le registre métropolitain et de départements d’outre-mer, une évolution à la hausse de 125 % est enregistrée pour la flotte de transport sur la même période.

Le nombre de navires inscrits aux registres d’immatriculation restent stables en métropole et DOM pour la flotte de service maritimes. Il est également stable dans les collectivités d’outre-mer pour l’ensemble de la flotte de commerce.

Évolution des registres d’immatriculation

Pour aller plus loin

Flotte de commerce sous pavillons français

Informations sur l’indicateur

Territoires retenus  : métropole, départements et collectivités d’outre-mer
Source : MTES/DGITM
Mise à jour  : tous les ans
Rédacteur : MTES/SDES
Données et traitements : MTES/DGITM et SDES

Notes

[1Les données publiées de la flotte de commerce sous pavillon français sont relatives aux navires d’une jauge brute supérieure à 100 UMS affectés à la flotte de services maritimes et à la flotte de transport. Sont exclus du périmètre étudié les navires de transports de fret et de passagers exploités en navigation côtière, les barges, les pontons, les vedettes portuaires ainsi que tous les navires affectés à la police, à la douane ou au sauvetage en mer.