Part des eaux françaises couvertes par des aires marines protégées de statut international

Chiffres-clés

Au 1er juillet 2019, toutes catégories confondues, la France compte 546 aires marines protégées (AMP) incluant des zones mixtes (terre et mer) ou strictement marines. Cela représente 23,57 % de l’espace maritime français.

Au sein de ce dispositif, le réseau des AMP instaurées au titre des conventions de mers régionales et des conventions internationales (Natura 2000, Convention OSPAR pour l’Atlantique Nord-Est, Convention de Barcelone pour la Méditerranée, Convention de Carthagène pour les Caraïbes, Convention Ramsar sur les zones humides, réserves de biosphère UNESCO, biens inscrits sur la liste du Patrimoine mondial UNESCO et aires spécifiques aux collectivités d’outre-mer du Pacifique) regroupe 302 sites en métropole et dans les Outre-mer, ce qui représente une superficie totale de 363 215 km², soit 3,54 %

Réseau d’aires marines protégées de statut international en 2019

¹Superficie totale, en km² Part des eaux françaises couvertes par d'aires marines protégées de statut international, en % Nombre de sites
Aires marines protégées 2 419 325 23,57 546
Aires marines protégées de statut international 363 215 3,54 302

¹ : Calcul des superficies sans double compte en cas de superpositions spatiales entre AMP et prise en compte de l’ensemble des catégories d’AMP existantes au sein de l’espace maritime français.

Source : Agence française pour la biodiversité (AFB) et Observatoire National de la biodiversité (ONB)

Traitement : AFB et CGDD/SDES

Analyse régionale

Le territoire maritime de France métropolitaine est couvert à la hauteur de 44 % par le réseau des aires marines protégées de statut international. Le réseau regroupe 285 sites en métropole et couvre une superficie d’environ 165 000 km², soit 1,61 % de l’espace maritime français.

Les Antilles françaises, regroupant les départements de la Guadeloupe et de Martinique ainsi que les collectivités de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, sont intégralement couvertes par le sanctuaire Agoa, reconnu comme étant une aire spécialement protégée de la convention de Carthagène. Il couvre une surface d’environ 145 000 km², ce qui représente 1,41 % de l’espace maritime français.

Proportion de chaque région marine couverte par le réseau d’aires marines protégées de statut international

En Nouvelle-Calédonie, la couverture du territoire maritime par le réseau des AMP de statut international est de 2,12 %. Un seul site de statut international est présent dans le territoire, le Lagons de Nouvelle-Calédonie, bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial UNESCO. Le site couvre une superficie d’environ 29 000 km².

Les autres régions ultramarines, comme la Guyane française, Mayotte et les îles subantarctiques sont encore peu couvertes par le réseau d’AMP de statut international. Ainsi, la Guyane française compte 4 AMP de statut international dont 3 zones humides d’importance internationale Ramsar (Basse Mana, estuaire du fleuve Sinnamary et marais de Kaw) et une zone spécialement protégée de la Convention de Carthagène (Île du Grand Connetable). La superficie totale du réseau est de 827 km², soit 0,61 % du territoire maritime de la Guyane.

Les îles subantarctiques (relevant de l’administration des Terres australes et antarctiques françaises) comptent avec 1 zone humide d’importance internationale Ramsar (Terres australes françaises). La zone couvre une superficie d’environ 17 000 km², soit 1,04 % du territoire maritime des îles.

Mayotte compte un seule site de statut international de 1 km² de superficie. Il s’agit de la zone humide Vasière des Badamiers (Convention Ramsar).

Les régions marines de Saint-Pierre-et-Miquelon, de Wallis et Futuna, de l’île de la Réunion, et de Clipperton ne possèdent pas d’aires marines protégées de statut international.

Nombre et superficie totale d’aires marines protégées de statut international par région géographique

Pour aller plus loin

Les aires marines protégées en 2019

Informations sur l’indicateur

Territoires retenus : métropole, départements, régions et collectivités d’outre-mer
Source : ONB. Indicateur : superficies en aires marines protégés
Les données sont disponibles sur le portail des aires marines protégées françaises (portail du système d’information sur le milieu marin -SIMM-, opéré par l’AFB). Les données sont intégrées à la base « espaces naturels protégés » visible sur l’INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel).
Mise à jour : tous les ans
Rédacteur : MTES/SDES et AFB