Perception des Français sur l’état du milieu marin et sur l’exploitation des ressources

Chiffres-clés

Analyse général

Opinion sur l’état de santé de la mer

Depuis plusieurs années, les Français sont interrogés sur leur perception à l’égard de la santé des mers et des océans : état du milieu marin, principales menaces, actions mises en œuvre en matière de protection de la mer… (baromètre d’opinion IFOP "Le Français et la Mer").

En 2019, l’inquiétude des Français sur la santé des mers et des océans du globe est forte, en moyenne, plus des 85 % des Français en métropole estiment que les océans et mers du globe sont en « mauvaise santé ». Uniquement un Français sur 8 considère les mer et océans comme étant en « bonne santé ». Cette perception est similaire pour les habitants des départements littoraux et non littoraux.

Évolution de l’évaluation de l’état de santé de la mer par les Français de métropole

Entre 2008 et 2011, l’évaluation de l’état de santé de la mer par les Français en métropole présente une forte variabilité inter-annuelle sans réel tendance. Depuis 2012, la part des Français jugeant les mers et les océans en « très mauvaise santé » a augmenté, passant de 20 % en 2012 à 37 % en 2019.

Opinion sur les principales menaces pesant sur le milieu marin

Les trois principales menaces perçues par les Français comme pesant sur la santé environnementale des mers et des océans à l’échelle mondiale sont :

  • les rejets en provenance de la terre (déchets plastiques, pollutions chimiques et agricoles via les eaux pluviales…) ;
  • les dégazages provenant des navires en métropole ;
  • le réchauffement climatique.
    En 2019, plus de 70 % des personnes interrogées considèrent les rejets en provenance de la terre comme la principale cause de dégradation du milieu marin. La part de la population de métropole considérant ce thème comme un danger a fortement augmenté depuis 2014, passant de 42 % en 2014 à 72 % en 2019.
Évolution de l’évaluation des principales menaces pesant sur le milieu marin par les Français de métropole

Jugement sur l’exploitation des ressources marines dans différents secteurs d’activité

En ce qui concerne l’utilisation des ressources marines, globalement, le sentiment de surexploitation n’apparaît pas dominant. Il existe cependant des différences entre les domaines proposés. Ainsi, si la pêche est le domaine jugé le plus souvent surexploité (44 % des Français interrogés), à l’inverse, la grande majorité des Français (70 % de la population sondée) estime que leurs autorités n’exploitent pas suffisamment les possibilités qu’offre le domaine maritime en matière d’énergies renouvelables et de biotechnologies.

Concernant l’évolution des opinions entre 2006 et 2019, il est à noter que pour les Français l’impression de « surexploitation » des ressources augmente de façon significative jusqu’en 2014 pour tous les secteurs évoqués, sauf pour la pêche qui voit un infléchissement de cette opinion entre 2010 et 2012.

Évolution du jugement des Français de métropole sur l’exploitation des ressources du domaine maritime au sein de différents secteurs d’activité

Pour aller plus loin

Informations sur l’indicateur

Territoires retenus : métropole
Source : baromètre « Les Français et la mer ». Enquêtes menées par l’Institut français d’opinion publique (IFOP) en 2006, 2008, 2009, 2010, 2014 et 2019, et par la société LH2 en 2011 et 2012.
Rédacteur : MTES/SDES