Les évaluations du Groupe international d’experts sur les ressources

Fiches internationales

Le Programme de ressources internationales a pour objectif de développer et partager les connaissances nécessaires à l’amélioration de l’utilisation des ressources dans le monde dans le contexte du changement climatique, de l’érosion de la biodiversité et de la finitude des ressources naturelles disponibles.

Qu’est ce que le Groupe international d’experts sur les ressources ?

« Le Groupe international d’experts sur les ressources (GIER), a été créé en 2007. Son secrétariat est assuré par le Programme des Nations-Unies pour l’environnement (PNUE). Il se compose d’un groupe d’une quarantaine d’experts qui coordonnent et rédigent les rapports à caractère scientifique. Un comité de pilotage oriente le choix des travaux et émet un avis sur les rapports.

Le GIER travaille à rassembler toute l’expertise scientifique disponible en matière d’exploitation, d’utilisation et de dégradation des ressources naturelles.
Il formule des synthèses à l’attention des décideurs, afin qu’ils puissent anticiper et éviter les impasses de développement. En particulier, un fort accent est mis sur la nécessité de produire plus de richesses avec moins de ressources, en découplant les 2 trajectoires.

Le principal message issu des travaux du GIER est que l’utilisation des ressources naturelles, telle que nous la faisons aujourd’hui, mène les sociétés humaines dans l’impasse. En effet, les ressources que nous extrayons de la nature, qu’elles soient minérales ou d’origine vivante, sont en quantité limitée alors que le rythme d’extraction augmente de manière exponentielle. De plus, leur extraction, leur utilisation et leur fin de vie produit de nombreuses dégradations environnementales qui nuisent au développement.

Aussi, le GIER analyse dans quelle mesure il est possible d’améliorer l’efficience avec laquelle nous utilisons ces ressources. Il s’agit de créer plus de richesse, ou de réponse à davantage de besoins, en extrayant moins de ressources naturelles. Cela correspond à un découplage entre production de richesse et de bien-être, d’une part, et extraction des ressources d’autre part.

Le GIER a mené un important travail sur les métaux, leur place dans l’économie et les possibilités de recyclage. Il s’est également intéressé à l’eau. Il a abordé différents types d’activités humaines et leurs impacts sur les ressources : agriculture, commerce international, production d’électricité, production d’agro-carburants, infrastructures urbaines… Un troisième champ de travaux couvre les technologies disponibles pour réussir le découplage.

Il a également procéder à l’inventaire très complet des flux de matière à travers le monde et de leur productivité ».

(source MTES)

Accéder au site internet du GIER

La dernière évaluation du GIER

Consulter le rapport Perspectives des ressources mondiales publié en mars 2019

Consulter les autres rapports du GIER