L’écologie industrielle et territoriale

Fiches thématiques

L’écologie industrielle et territoriale est un mode d’organisation interentreprises qui s’appuie sur l’échange ou la substitution de ressources ou la mutualisation de moyens et services. Elle désigne les démarches collectives volontaires menées sur un territoire en vue d’économiser les ressources (eau, énergie, déchets) ou d’en améliorer la productivité. L’EIT peut concerner le partage d’infrastructures, d’équipements (réseaux de chaleur, outils ou espaces de production…), de services (gestion collective des déchets, plans de déplacements inter-entreprises…), de matières (les déchets des uns deviennent des ressources pour les autres), ou d’emplois (mutualisation).

Les origines de l’écologie industrielle et territoriale

La loi de transition énergétique pour la Croissance verte, en son article 70, promeut le développement de l’Écologie industrielle et territoriale (EIT). Celle-ci constitue en effet l’un des sept piliers de l’Économie circulaire et l’une des stratégies mobilisables pour optimiser les modes de production, réduisant ainsi la pression sur les ressources. Les premières démarches d’écologie industrielle répertoriées en France datent des années 90 et se situaient dans la moitié nord de la France.

La situation en France

En 2019, l’association Orée recense 96 démarches d’EIT en France. Ce nombre a plus que doublé en six ans (46 démarches en 2013). Toutes les régions de métropole ainsi que la Guadeloupe disposent désormais d’au moins une démarche de ce type, grâce à la mobilisation des acteurs sur le terrain (entreprises, associations, collectivités, Ademe, CCI, DREAL, observatoires régionaux, bureaux d’études), aux outils mis en place pour connaître les flux mutualisables entre les entreprises et au réseau SYNAPSE, réseau national des acteurs de l’EIT, créé par le CGDD, la DGE et l’ADEME en novembre 2017. Ce réseau a pour objectif de faciliter les échanges entre animateurs locaux de démarches d’écologie industrielle et territoriale, via des outils collaboratifs, des groupes de travail et des rencontres annuelles du réseau, d’apporter des éléments de structuration et de savoir-faire aux membres du réseau, la mise à disposition d’outils (guides, veille, webinaires, etc.), et favoriser la capitalisation des retours d’expériences par une meilleure mise en visibilité des démarches d’écologie industrielle et territoriale (bénéfices environnementaux, économiques et emplois).

Les démarches d’écologie industrielle et territoriale par région en 2019
Télécharger le fichier de données (Document Excel 9.7 ko) Afficher la version texte

Les démarches d’écologie industrielle et territoriale par région en 2019

Note : Les données de cette carte peuvent ne pas être exhaustives, car seules les démarches remontées à l’association Orée sont comptabilisées.

Source : OREE, janvier 2019

Traitement : SDES, 2019.