Consommation de produits bio

Fiches thématiques

La production en agriculture biologique, qui couvre 7,5 % de la surface agricole utilisée en France en 2018, est un système de gestion durable permettant de préserver les ressources naturelles et la biodiversité. Le mode de production biologique est fondé sur la non-utilisation de produits chimiques et de synthèse, le recyclage des matières organiques et la rotation des cultures. Face à une demande et une offre croissante, depuis 2007, le chiffre d’affaires de cette filière a presque quintuplé, atteignant 9,7 milliards d’euros en 2018.

En 2018, les produits d’épicerie (sucrés et salés), les fruits et légumes et la crèmerie (produits laitiers et œufs) représentent plus de la moitié des achats bio des ménages (83 €/habitant). Ces derniers orientent ensuite leurs achats vers les boissons alcoolisées et la viande, ainsi que le pain et autres produits de boulangerie-pâtisserie. Si la catégorie des produits surgelés et des plats préparés (traiteur) ne représente encore qu’une faible part (5 %) du budget alimentaire bio des ménages, il s’agit cependant de la catégorie ayant connue la plus forte progression au cours des dernières années (x 2,5 entre 2013 et 2018).

Évolution des achats des ménages de produits bio, par famille de produit
Évolution des achats des ménages de produits bio, par famille de produit
Télécharger le fichier de données (Document Excel 16.4 ko) Afficher la version texte

Évolution des achats des ménages de produits bio, par famille de produit

Champ : France métropolitaine

Source : Agence BIO / AND-International 2019 ; Insee, RP

Traitement : SDES, 2020

Les ménages achètent d’abord leurs produits biologiques via la grande distribution (49 % des achats) puis dans les magasins spécialisés (34 %) tandis que 12 % des achats sont effectués en vente directe.

Évolution de la vente de produits bio, par circuit de distribution
Télécharger le fichier de données (Document Excel 44.5 ko) Afficher la version texte

Évolution de la vente de produits bio, par circuit de distribution

Champ : France métropolitaine

Source : Agence bio/AND-International 2019

Les deux tiers des dépenses des ménages sont orientés vers des produits élaborés en France, limitant ainsi les pressions liées aux importations. Cette part est stable depuis 2011. Elle masque cependant des disparités notables entre les différentes familles de produits.

En 2018, la grande majorité des achats bio en produits de la mer (77 %), en épicerie (62 %) et en boissons sans alcool (61 %) sont issus d’importation. Celles-ci représentent également plus de 40 % du montant des achats de fruits et légumes et plus du tiers du montant des achats de produits de traiteur ou surgelés. À l’inverse, les importations pèsent très peu dans les achats de boissons alcoolisées (1 %), de crèmerie (2 %) et de viande (5 %).

Entre 2011 et 2018, la part des importations diminue pour la grande majorité des familles de produits, à l’exception des boissons alcoolisées (0 points), de la viande (+ 2 points) et des produits d’épicerie (+ 4 points), première catégorie d’achat de produits bio des ménages.

Évolution de la part d’importation dans les achats des ménages en produits bio
Évolution de la part d'importation dans les achats des ménages en produits bio
Télécharger le fichier de données (Document Excel 14.7 ko) Afficher la version texte

Évolution de la part d’importation dans les achats des ménages en produits bio

Source : Agence BIO / AND-International 2019

Traitement : SDES, 2020