Entretien et réparation de biens

Fiches thématiques

L’allongement de la durée de vie des produits est un levier pour alléger l’impact environnemental de la consommation en optimisant l’utilisation des produits. Privilégier la réparation au renouvellement permet de prolonger leur durée d’usage et donc de limiter leur remplacement, consommateur de ressources. Le suivi des dépenses de consommation par habitant consacrées à l’entretien et à la réparation permet d’analyser l’évolution des pratiques des ménages dans ce domaine et constitue un indicateur de suivi de l’économie circulaire

Dépenses des ménages consacrées à l’entretien et à la réparation de leurs biens

En 2018, les ménages ont consacré 4,3 milliards d’euros de dépenses de consommation à la réparation et à l’entretien de leurs biens domestiques, soit 107 euros par habitant. Alors que l’achat de nouveaux biens continue d’augmenter sur la période récente (+ 13 % entre 1990 et 2018), ce budget diminue (- 10 %) pour le total des catégories de produits étudiées.

Évolution des dépenses consacrées à la consommation de biens domestiques entre 1960 et 2018
Évolution des dépenses consacrées à la consommation de biens domestiques entre 1960 et 2018
Télécharger le fichier de données (Document Excel 55.5 ko) Afficher la version texte

Évolution des dépenses consacrées à la consommation de biens domestiques entre 1960 et 2018

Note : consommation effective des ménages par fonction, en volume, aux prix de l’année précédente chaînés en euros 2010.

Source : Insee, comptes nationaux base 2014

Traitement : SDES, 2020

Les dépenses des ménages dédiées à la réparation sont d’abord orientées vers le matériel audiovisuel, incluant les équipements numériques (42 euros par an par habitant). Suivant l’essor des technologies de l’information et de la communication, il s’agit de la seule catégorie de biens encore en nette progression (+ 111 % entre 1990 et 2018).

À l’inverse, les dépenses d’entretien et de réparation des autres catégories de produits sont toutes en diminution depuis 1990. Avec une diminution de près de 70 % entre 1990 et 2018, la plus forte baisse revient à l’entretien et à la réparation des vêtements et des chaussures. En 2018, les ménages y consacrent un budget moyen de 22 euros par habitant, soit un montant trente fois inférieur à celui consacré à l’acquisition de nouveaux biens dans cette catégorie de produits (651 euros par habitant).