Impacts de la circulation des véhicules particuliers

Fiches thématiques

En France, les véhicules particuliers sont à l’origine de plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports. Pourtant, l’augmentation du prix du carburant, le développement de modes de transport alternatifs à la voiture en milieu urbain (tramways, bus à haut niveau de service, vélos en libre-service, etc.) et l’attrait des modes de déplacement collaboratifs (covoiturage, etc.) et de l’électromobilité peuvent contribuer à un changement progressif des pratiques individuelles.

Circulation et distance parcourue par les voitures particulières

En France, le parc roulant moyen de voitures particulières, en constante augmentation depuis les années 1990, comprend 32,7 millions de véhicules immatriculés en France en 2018. La circulation des voitures particulières, également en hausse sur la période observée (+ 38 % entre 1990 et 2018) atteint 429 milliards de véhicules-kilomètres en 2018. Le parcours annuels des voitures particulières stagne quant à lui, approchant les 13 200 km par an

Évolution du parc, de la circulation et du parcours annuel moyen des voitures particulières
Évolution du parc, de la circulation et du parcours annuel moyen des voitures particulières
Télécharger le fichier de données (Document Excel 28.6 ko) Afficher la version texte

Évolution du parc, de la circulation et
du parcours annuel moyen des voitures particulières

Source : SDES-Bilan de la circulation d'après SDES, CCFA, Setra, Asfa, Kantar-Worldpanel, TNS-Sofres, CPDP ; Citepa, rapport Secten

Traitement : SDES, 2020

Émissions de gaz à effet de serre par les voitures particulières

En 2016, les véhicules particuliers émettent 72 millions de tonnes équivalent CO2, dont les trois quart sont émis par les véhicules diesel, ces derniers composant 62 % du parc roulant en 2016.

L’évolution des émissions de gaz à effet de serre des véhicules particuliers suit celle de la circulation des véhicules particuliers. Cependant, depuis les années 2000, leur augmentation est moins rapide que celle de la circulation des voitures, sous l’effet des progrès techniques dans le domaine automobile, de la réglementation les véhicules roulants (normes européennes d’émissions) pour ainsi que des incitations pour l’acquisition de véhicules électriques et hybrides.

Évolution des émissions de gaz à effet de serre des voitures particulières
Évolution des émissions de gaz à effet de serre des voitures particulières
Télécharger le fichier de données (Document Excel 27.6 ko) Afficher la version texte

Évolution des émissions de gaz à effet de serre des voitures particulières

Source : SDES-Bilan de la circulation d'après SDES, CCFA, Setra, Asfa, Kantar-Worldpanel, TNS-Sofres, CPDP ; Citepa, rapport Secten

Traitement : SDES, 2020

Émissions de polluants par les véhicules particuliers

Les véhicules particuliers contribuent principalement aux émissions d’oxyde d’azote (NOx) et de CO2 (respectivement 27 % et 21 % des émissions nationales en 2016). Ils sont à l’origine d’environ 9 % des émissions nationales de particules (PM1, PM2,5, PM10) et de 5 % des émissions nationales de composés organiques volatil non méthanique (COVNM).

Entre 1990 et 2016, les émissions des voitures particulières sont en diminution pour l’ensemble des polluants étudiés, à l’exception du CO2, toujours en hausse (+ 21 % sur la période observée).

Évolution des émissions de polluants des véhicules particuliers depuis 1990 et part dans les émissions nationales en 2016
Télécharger le fichier de données (Document Excel 15.3 ko) Afficher la version texte

Évolution des émissions de polluants des véhicules particuliers depuis 1990 et part dans les émissions nationales en 2016

Champ : France métropolitaine

Source : Citepa, inventaire format Secten (avril 2018)

Traitement : SDES, 2019