Tendances démographiques

Fiches thématiques

Reflet de la transformation des modes de vie et des tendances démographiques, l’évolution du nombre et de la composition des ménages constitue un enjeu économique, sociétal mais également environnemental important. Continue depuis plusieurs dizaines d’années, la hausse du nombre de ménages s’accompagne d’un accroissement du besoin en logements, mais également d’une hausse des déplacements et de la consommation courante.

Population et ménages

Entre 1960 et 2018, la France a gagné plus de vingt millions d’habitants, suivant une hausse progressive. En parallèle, le nombre de ménages a également augmenté, mais à un rythme nettement plus vite que l’évolution démographique (+ 104 % contre + 46 %). Ainsi, avec 29 millions de ménages en 2018, la France compte environ deux fois plus de ménages qu’en 1960.

Évolution de la population et du nombre de ménages
Télécharger le fichier de données (Document Excel 56.5 ko) Afficher la version texte

Évolution de la population et du nombre de ménages-alt=Évolution de la population et du nombre de ménages

Champ : France métropolitaine jusqu'en 1981 puis France entière

Source : Insee

Traitement : SDES, 2020

Composition des ménages

Plus nombreux, les ménages sont également plus petits. En 2016, moins d’un ménage sur trois est composé d’au moins trois personnes, contre un sur deux en 1975. À l’inverse, le nombre de personnes vivant seules a été multiplié par 2,5 et constitue désormais le principal type de ménage.

Évolution du nombre et de la taille des ménages
Évolution du nombre et de la taille des ménages

Champ : France entière à partir de 1990

Source : Insee, RP

Traitement : SDES, 2020

Définition

Ménage : ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale, sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté. Un ménage peut être constitué d’une seule personne. Il y a égalité entre le nombre de ménages et le nombre de résidences principales. Les personnes vivant dans des habitations mobiles, les mariniers, les sans-abris et les personnes vivant en communauté (foyers de travailleurs, maisons de retraite, résidences universitaires, maisons de détention, etc.) sont considérées comme vivant hors ménage.
Source : Insee, RP