Concentration spatiale et intensité touristique des territoires

Fiches thématiques

La concentration spatiale et temporelle du tourisme entraîne des afflux ponctuels de visiteurs sur des territoires parfois faiblement peuplés à l’année. Les variations de charge occasionnées par ces arrivées saisonnières entraînent localement un accroissement des pressions sur les ressources naturelles et imposent des dispositifs de gestion environnementale adaptés.

Capacité d’accueil touristique des communes

La répartition de la capacité d’accueil touristique (nombre de Lits touristiques ) permet d’apprécier localement les pressions potentiellement exercées sur l’environnement du fait de l’implantation des infrastructures touristiques et des activités pratiquées par les touristes.

En France, la capacité d’accueil touristique est largement concentrée sur le littoral et la montagne : en métropole, les communes littorales (au sens de la loi littoral, soit près de 900 communes) totalisent 40 % de l’hébergement touristique et les communes de montagne près de 30 %. À l’échelle communale, Paris possède la capacité d’accueil touristique la plus élevée avec plus de 700 000 lits touristiques. Les communes situées en zones de montagne, en particulier dans le massif des Alpes comprennent également une part importante de lits touristiques.

Capacité d’accueil en lits touristiques en 2018
Afficher la version texte

Capacité d’accueil en lits touristiques en 2018

Source : Insee ; DGE, fichiers capacité d’hébergements touristiques, 2018 - Insee, recensement de la population 2014 (résidences secondaires)

Traitement : SDES, 2018

Taux de fonction touristique

Le taux de fonction touristique (nombre de lits touristiques pour 100 habitants) est un indicateur de pression touristique qui permet de quantifier la multiplication théorique de la population en période d’afflux touristique. Le taux de fonction touristique a un impact sur la vie des résidents mais également sur l’adéquation des services environnementaux face aux accroissements ponctuels de population. Les pressions environnementales générées par les variations de charge sont multiples : augmentation des quantités de déchets à collecter et à traiter, forte fréquentation de milieux naturels fragiles, consommation d’énergie, pollution de l’air engendrée par la hausse du trafic routier, besoin accru en eau potable, gestion d’un volume d’eaux usées plus important, etc. Les territoires de montagne, souvent faiblement peuplés à l’année, ainsi que les façades littorales sont des zones particulièrement concernées. Le taux de fonction touristique des communes y est particulièrement élevé.

Taux de fonction touristique en 2018
Afficher la version texte

Taux de fonction touristique en 2018

Source : Insee ; DGE, fichiers capacité d’hébergements touristiques, 2018 - Insee, recensement de la population 2014 (résidences secondaires)

Traitement : SDES, 2018

Densité touristique des communes

Dans les communes littorales, de montagne, ainsi que les départements d’outre-mer, la densité touristique, rapport entre le nombre de lits touristiques et la surface d’une commune, est particulièrement élevée. Ce nombre important de lits touristiques par km² traduit une pression en matière d’artificialisation des sols. D’un point de vue économique, elle est également le signe d’une possible pression économique sur le foncier.

Densité touristique en 2018
Afficher la version texte

Densité touristique en 2018

Source : Insee ; DGE, fichiers capacité d’hébergements touristiques, 2018 - Insee, recensement de la population 2014 (résidences secondaires)

Traitement : SDES, 2018

Thèmes

Mots clés