En France métropolitaine, les écosystèmes agricoles couvrent 54 % du territoire, répartis entre 62 % de terres arables, 34 % de surfaces toujours en herbe et 4 % de cultures pérennes (vignes et vergers). Ils regroupent l’ensemble des parcelles cultivées ou en herbe exploitées majoritairement pour l’agriculture et l’élevage. D’un point de vue fonctionnel, un écosystème agricole est constitué par le système « sol-plante » de la parcelle agricole, incluant les êtres vivants qui y circulent (animaux d’élevage au pâturage, biodiversité animale sauvage), et les éléments semi-naturels (haies, arbres isolés, mares, bords de parcelle, etc.). Les écosystèmes agricoles d’outre-mer sont d’une grande diversité (bananeraies, canne à sucre, etc.).