Population soumise aux risques industriels liés aux sites Seveso sur le littoral métropolitain en 2012

Fiches thématiques

Les communes littorales métropolitaines ont une densité de population plus de 2,5 fois supérieure à la densité moyenne et une capacité d’accueil touristique estimée à plus de 7 millions de lits. Dans un tel contexte de concentration humaine, il est essentiel de localiser les risques naturels et industriels et d’estimer les populations qui y sont exposées.

Les risques sur le littoral sont de plusieurs ordres :

  • des risques non spécifiques au littoral comme les risques d’incendies ou de retrait des sols argileux ;
  • des risques amplifiés sur le littoral :
    • risques industriels : interface entre terre et mer, le littoral est marqué par une forte présence d’industries lourdes ;
    • tempêtes ;
  • des risques spécifiques au littoral :
    • érosion et submersion marines ;
    • risques liés aux transports maritimes.

Analyse globale

Les risques industriels liés à la présence de sites classés Seveso sont importants sur le littoral métropolitain :

  • Près de 12 % des sites Seveso de France métropolitaine sont situés dans les communes littorales qui ne représentent que 4 % du territoire ;
  • 6 des 12 communes métropolitaines ayant au moins 5 sites Seveso sur leur territoire sont situées sur le littoral.

Les secteurs littoraux les plus concernés par la présence de sites Seveso sont le Nord, l’estuaire de la Seine et le pourtour de l’étang de Berre, dans les Bouches-du-Rhône. Les communes littorales Seveso regroupent 2,2 millions d’habitants. Ceci représente plus du tiers (35,5 %) de la population littorale. Les deux tiers des 46 communes littorales Seveso ont plus de 10 000 habitants.

Les communes littorales ayant au moins un site Seveso sur leur territoire ont une capacité d’accueil touristique de près de 400 000 lits, soit une moyenne de 8 600 lits par commune, assez proche de la moyenne littorale estimée à 8 100 lits.

Population et capacité d’accueil touristique des communes littorales métropolitaines
Population et capacité d'accueil touristique des communes littorales métropolitaines
Afficher la version texte

Population et capacité d’accueil touristique des communes littorales métropolitaines

Source : Medde-DGPR, 2012 – Insee, RP 2007 – Insee, direction du Tourisme, 2008

Traitement : SDES

En 2012, on dénombre 1 062 sites Seveso en métropole dont 579 établissements soumis à des servitudes d’utilité publique pour la maîtrise de l’urbanisation (AS), soit 55 % de l’ensemble des sites, et 483 sites à seuil bas. À elles seules, les communes littorales comptent 125 sites, soit près de 12 % du total. Elles regroupent 6,5 % de l’ensemble des sites à seuil bas et près d’un site à servitude sur six (16,2 %). Un peu plus de 5 % des communes littorales métropolitaines (46) ont au moins un site Seveso sur leur territoire, cette part n’est que de 2 % sur l’ensemble du territoire. La densité de sites industriels classés Seveso est donc nettement plus importante en bord de mer que pour l’ensemble de l’hexagone.

Les communes littorales comptaient 126 sites Seveso en 2002 et 134 en 2008. La petite diminution du nombre de sites enregistrée de 2008 à 2012 peut être due à des déclassements d’entreprises ayant subi des baisses de production avec la crise économique.

Nombre de sites Seveso en métropole en 2012
Nombre de sites Seveso en métropole
Afficher la version texte

Nombre de sites Seveso en métropole

Source : Medde-DGPR, 2012

Traitement : SDES

Les communes littorales ayant au moins un site Seveso sur leur territoire sont principalement concentrées dans les grands secteurs industriels et portuaires du littoral du Nord, de l’estuaire de Seine et de Fos-Marseille qui représentent, à eux seuls, deux tiers des installations Seveso du littoral. Les communes de Port-la-Nouvelle dans l’Aude et de la Rochelle sont aussi concernées par la présence de nombreux sites Seveso sur leur territoire. Historiquement, de nombreuses industries lourdes se sont implantées sur les zones portuaires afin de traiter directement les matières premières importées (sidérurgie, raffinerie…).

Parmi les 12 communes métropolitaines ayant plus de 5 sites Seveso sur leur territoire, 6 sont situées sur le littoral : Fos-sur-Mer (12), Martigues (12), Gonfreville-l’Orcher (9), Port-la-Nouvelle (6), la Rochelle (6), Dunkerque (6).

Le pourtour méditerranéen compte, à lui seul, près de 50 % des sites Seveso littoraux et la façade Manche – mer du Nord un tiers.

Répartition des sites Seveso en métropole
Répartition des sites Seveso en métropole
Afficher la version texte

Répartition des sites Seveso en métropole

Source : Medde-DGPR, 2012 - Insee, RP 2007

Traitement : SDES

Population des communes littorales Seveso

Les communes littorales comprenant au moins un site Seveso sur leur territoire comptent près de 2,2 millions d’habitants en 2007. C’est plus du tiers de la population littorale alors que les communes Seveso ne représentent que 5 % des communes littorales. Cette forte population s’explique par une répartition des communes littorales Seveso par classe de population très différente de celle de l’ensemble des communes littorales. Les communes Seveso sont surtout des communes importantes, ceci est encore plus marqué sur le littoral. Plus de la moitié des communes littorales de plus de 50 000 habitants ont au moins un site Seveso sur leur territoire contre seulement une parmi les 137 communes littorales de moins de 500 hab.

Ainsi, 10 des 46 communes littorales Seveso ont plus de 50 000 hab. Il s’agit de Marseille, le Havre, Brest, la Rochelle, Calais, Dunkerque, Ajaccio, Lorient, Arles et Narbonne, l’essentiel étant des villes portuaires aux activités industrielles importantes. Il y a donc une forte concentration humaine à proximité immédiate des sites Seveso littoraux.

Répartition des communes littorales par classe de pop. en 2007
Répartition des communes littorales par classe de pop. en 2007
Afficher la version texte

Répartition des communes littorales par classe de pop. en 2007

Source : Medde-DGPR, 2012 - Insee, RP 2007

Traitement : SDES

Les façades départementales littorales du Nord, du Pas-de-Calais, de Seine-Maritime, de l’Aude, des Bouches-du-Rhône et de Corse-du-Sud ont les plus fortes proportions de population habitant dans des communes Seveso. Dans ces départements, plus de 50 % de la population résidant sur le littoral habite dans une commune comportant au moins un site Seveso.

Capacité d’accueil touristique des communes littorales Seveso

Les communes littorales Seveso ont une capacité d’accueil touristique totale estimée à près de 400 000 lits, soit 5,5 % de la capacité d’accueil de l’ensemble du littoral métropolitain et une capacité moyenne par commune de 8 600 lits. Cette capacité est légèrement supérieure à la moyenne des communes littorales estimée à 8 100 lits.

Capacité d’accueil touristique des communes littorales Seveso
Capacité d'accueil touristique des communes littorales Seveso
Afficher la version texte

Capacité d’accueil touristique des communes littorales Seveso

Source : Medde-DGPR, 2012 – Insee, direction du Tourisme, 2008

Traitement : SDES

Les plus fortes capacités sont localisées dans les communes Seveso du Languedoc-Roussillon et de Paca comme l’indique la figure 4. Une analyse complémentaire réalisée à partir de la typologie d’accueil touristique des communes littorales (voir fiche correspondante) montre que les communes littorales Seveso ont des types d’offres touristiques proches de la moyenne littorale. Certaines communes Seveso ont des capacités d’accueil très fortes comme les Sables d’Olonne (49 500 lits), Sète (33 500), Narbonne (33 200) ou Dinard (24 500).

Population et capacité d’accueil touristique des communes littorales Seveso

En prenant en compte conjointement la population résidente et le nombre de lits touristiques des communes littorales Seveso, on obtient le nombre maximum de personnes dans ces communes et donc potentiellement exposées aux risques industriels. Cela représente 2,6 millions de personnes.

C’est le littoral de Provence-Alpes-Côte d’Azur qui comprend le plus de personnes potentiellement exposées, 1,2 millions, soit près de la moitié du total. Les littoraux du Nord – Pas-de- Calais, de Haute-Normandie, de Bretagne et du Languedoc-Roussillon sont aussi concernés avec un maximum de plus de 200 000 personnes résidant dans des communes littorales Seveso. Du fait de la très forte densité de population des communes littorales Seveso, ce sont surtout les résidents permanents qui sont exposés aux risques, excepté sur les littoraux touristiques du Languedoc-Roussillon et des Pays de la Loire (Vendée).

Population et accueil touristique des communes littorales Seveso
Population et accueil touristique des communes littorales Seveso
Afficher la version texte

Population et accueil touristique des communes littorales Seveso

Source : Medde-DGPR, 2012 – Insee, direction du Tourisme, 2008

Traitement : SDES

Méthodologie

Les risques industriels font référence à des événements accidentels se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences immédiates pour le personnel, les populations avoisinantes, les biens ou l’environnement (d’après prim.net). Ils peuvent ainsi se développer dans et autour de chaque établissement dangereux.

L’indicateur ne prend en compte que les installations industrielles les plus dangereuses dites « installations Seveso », qui sont assujetties à une réglementation spécifique (directive Seveso 2). La Direction générale de la prévention des risques du Ministère en charge de l’Écologie donne la liste exhaustive de ces installations par commune [1]. La population [2] ainsi que la capacité d’accueil touristique [3] des communes littorales ayant au moins un site Seveso sur leur territoire ont été calculées afin d’estimer les populations résidentes et occasionnelles directement soumises à ces aléas. Pour simplifier la lecture de cette fiche, les communes ayant au moins une installation Seveso sur leur territoire sont appelées « communes Seveso ».

Auteur : Service de la donnée et des études statistiques (SDES).

Notes

[1Source : DGPR, 2012

[2Source : Insee, RP 2007

[3Source : Insee, direction du Tourisme, 2008