Les espaces montagnards

Fiches thématiques

Milieux naturels d’une grande diversité et d’une richesse exceptionnelle, les territoires de montagne présentent de fortes particularités (relief, climat, altitude, etc.). Ces caractéristiques naturelles peuvent s’avérer difficiles à gérer pour les acteurs locaux.

Zones de montagne et zones de massif

La création d’un zonage « montagne » remonte à 1961 et a été précisée en 1975 par une directive de la Communauté Économique Européenne (CEE). Par la suite, la loi n°85-30 du 9 janvier 1985, relative au développement et à la protection de la montagne, dite loi « Montagne », marque la reconnaissance de la spécificité de la montagne française en affirmant la nécessité d’une politique spécifique, justifiée par les particularités climatiques, géographiques et patrimoniales de la montagne.

Les territoires de montagne
Afficher la version texte

Les territoires de montagne

Source : CGET, 2011 – MAFF, 2017

Traitement : SDES, 2019

Les zones de montagne sont constituées de communes ou parties de communes caractérisées par une limitation des possibilités d’utilisation des sols, en raison des conditions climatiques difficiles, de l’altitude (minimum 700 m, sauf pour le massif vosgien à 600 m, et les montagnes méditerranéennes à 800 m) et/ou de la présence de fortes pentes (supérieure à 20 %).

La loi « Montagne » a également introduit la notion de « massif », territoire qui recouvre la Zone de montagne et les zones immédiatement contiguës (villes et piémonts) et forme avec elle une même entité géographique, économique et sociale.
Au total, la France compte six massifs métropolitains (Vosges, Jura, Alpes, Massif central, Pyrénées et Corse) et trois massifs ultra-marins (Martinique, Guadeloupe et La Réunion).

Géographie générale

Au total, près du quart des communes du territoire sont localisées au sein d’un massif et près de deux communes sur dix sont des communes de montagne.

L’ensemble des Zone de massif couvre plus de 17 millions d’hectares, dont plus de 13 millions en zone de montagne, soit près du tiers de la surface du territoire métropolitain.

Les territoires montagneux sont principalement composés de communes rurales et peu peuplées. Au total, seul 15 % de la population réside dans une commune de massif, dont 10 % en zone de montagne.

La densité de population des territoires montagneux est assez faible : en moyenne, 48 habitants par km² (hab./km²) en zone de montagne et 58 hab./km² en zone de massif (tandis que la moyenne nationale est de 103 hab./km²).

Caractéristiques des territoires montagneux
Afficher la version texte

Caractéristiques des territoires montagneux

Champ : Dom inclus

Source : CGET ; MAAF ; Insee

Traitement : SDES, 2019

Définition :

Communes de montagne : ensemble des communes classées en zone de montagne sur la base des dispositions du règlement n° 1257/1999 du Conseil du 17 mai 1999 concernant le soutien au développement rural et la directive 76/401/CEE du Conseil du 6 avril 1976.

Thèmes

Mots clés