La progression de la connaissance des sols

Fiches thématiques

Fin des années 1990, deux initiatives ont joué un rôle essentiel pour faire progresser la connaissance des sols en France. La première, correspond à un programme lancé en 1998 par le ministère de l’environnement : Gessol - "Fonctions environnementales et gestion du patrimoine sol". Gessol a structuré la recherche sur les sols naturels, agricoles ou urbains, pour fournir des connaissances et des outils opérationnels nécessaires pour évaluer, surveiller, gérer, voire améliorer la qualité des sols. La deuxième initiative correspond à la création du Gis Sol, le Groupement d’intérêt scientifique Sol en 2001. Ce groupement constitue et gère un système d’information sur les sols apte à répondre aux demandes des pouvoirs publics et de la société, tant aux niveaux local, que national ou européen.

Les inventaires des sols

Mi-2018, 58 départements ont finalisé leur référentiel régional pédologique à l’échelle 1/250 000, établi dans le cadre du programme inventaire, gestion et conservation des sols (IGCS). Ces inventaires identifient les principaux types de sols d’un territoire, et caractérisent leurs propriétés présentant un intérêt agricole ou environnemental.

État d’avancement des inventaires sur les sols en France, mi-2018
Afficher la version texte

État d’avancement des inventaires sur les sols en France, mi-2018

Source : Gis Sol, IGCS, 2018

Traitement : SOeS, 2018

Les analyses de terre

La base de données des analyses de terre (BDAT) rassemble des résultats d’analyses de sols portant sur la fertilité (azote, phosphore, potassium, etc.), la granulométrie (argile, limon, sable) et les Métaux et métalloïdes. Les analyses sont réalisées majoritairement à la demande des agriculteurs auprès de laboratoires agréés par le ministère de l’Agriculture, pour raisonner leur fertilisation.

Analyses collectées dans la base de données des analyses de terre entre 1990 et 2009
Afficher la version texte

Analyses collectées dans la base de données des analyses de terre entre 1990 et 2009

Source : Gis Sol, BDAT, 2009

Traitement : SOeS, 2013

La collecte nationale d’analyses éléments traces métalliques

La base de données des éléments traces métalliques (BDETM) rassemble les résultats d’analyses en métaux réalisées entre 1988 et 2009 pour près de 74 000 sites, préalablement à l’épandage de boues d’épuration urbaines sur des sols agricoles.

La base de données des éléments traces métalliques (BDETM) en 2009
Afficher la version texte

La base de données des éléments traces métalliques (BDETM) en 2009

Source : Gis Sol, BDETM, 2009

Traitement : SOeS, 2013

La surveillance de la qualité des sols

Le réseau de mesures de la qualité des sols (RMQS) regroupe 2 200 sites d’observation couvrant l’ensemble du territoire français, à raison d’un par maille carrée de 16 km de côté. La première campagne (2000-2009), a permis de caractériser la présence de 9 métaux, de certains polluants organiques persistants et de recueillir des éléments sur les teneurs en carbone. La deuxième campagne (2015-2026) portera sur le Changement climatique et les Gaz à effet de serre (GES). Les échantillons prélevés sont archivés dans un conservatoire européen des échantillons de sols géré par l’INRA.

Le réseau de mesures de la qualité des sols (RMQS)
Afficher la version texte

Le réseau de mesures de la qualité des sols (RMQS)

Source : Gis Sol, RMQS, 2011

Traitement : SOeS, 2015

Une batterie d’indicateurs sur la contamination des sols par les Métaux et métalloïdes ou les polluants organiques persistants, le stock de carbone organique, et la Biomasse et la diversité microbienne a ainsi été établie. Le GIS Sol a marqué l’avancée des connaissances en une décennie, en publiant le premier rapport sur l’état des sols de France en 2011.

Depuis 2010, le RMT Sols&Territoires valorise cette connaissance pour le développement durable des territoires ruraux, en s’appuyant sur les résultats des programmes d’inventaire et de surveillance du GIS Sol.