Les émissions de certains métaux lourds

Fiches thématiques

Les émissions de cadmium (Cd), de nickel (Ni) et de mercure (Hg) proviennent majoritairement de l’industrie ; elles ont baissé depuis 2000. Celles de plomb (Pb), issues des transports et de l’industrie pour l’essentiel, ont également diminué. Il en est de même pour celles d’Arsenic (As), polluant majoritairement émis par l’industrie, les transports et le résidentiel.

Les émissions d’arsenic, cadmium, mercure, nickel et plomb

En 2018, l’industrie est le secteur qui contribue le plus aux émissions de Cd, de Hg et de Ni dans l’air. L’industrie contribue également pour une part importante aux émissions d’As de même que les transports et le secteur résidentiel.

Sur la période 2000-2018, les émissions de ces quatre métaux ont diminué :

  • de 66 % pour l’As, suite notamment à l’installation de dépoussiéreurs plus efficaces et plus nombreux dans les aciéries électriques et d’électrofiltres sur un nombre important de fours de production de verre creux, à une baisse des activités industrielles suite à la crise financière de 2008 et à une diminution de la consommation de combustibles minéraux solides dans le secteur résidentiel/tertiaire ;
  • de 78 % pour le Cd, grâce notamment aux améliorations réalisées dans les secteurs industriels, en particulier la sidérurgie et la métallurgie des métaux non ferreux, et dans le traitement des fumées des usines d’incinération ;
  • de 70 % pour le Hg, suite à la mise en conformité progressive des usines d’incinération d’ordures ménagères, à une limitation ou une interdiction d’utilisation de ce composé, à la mise en place du tri sélectif et à l’optimisation des procédés de production du chlore ;
  • de 85 % pour le Ni, en raison d’une consommation moins importante de fioul lourd dans le secteur de l’industrie et de la mise en place de dépoussiéreurs plus efficaces et plus nombreux dans les aciéries électriques.

En 2018, les transports sont le premier émetteur de Pb. L’interdiction de l’utilisation de plomb tétraéthyle dans les essences au 1er janvier 2000 s’est traduite par une diminution forte et rapide des émissions de Pb du transport routier : - 91 % entre 1999 et 2000. Depuis 2000, les émissions totales de Pb ont baissé de 61%, essentiellement grâce aux progrès réalisés dans les secteurs de l’industrie et du résidentiel / tertiaire : déploiement de dépoussiéreurs sur un grand nombre d’installations industrielles, fermeture d’un grand site de production de métaux non ferreux en 2003, ralentissement des activités industrielles avec la crise économique de 2008, meilleures performances des appareils de chauffage au bois.

Arsenic

L’évolution des émissions d’arsenic (As) en France
L'évolution des émissions d'arsenic (As) en France
Afficher la version texte

L’évolution des émissions d’arsenic (As) en France

Cadmium

L’évolution des émissions de cadmium (Cd) en France
L'évolution des émissions de cadmium (Cd) en France
Afficher la version texte

L’évolution des émissions de cadmium (Cd) en France

Mercure

L’évolution des émissions de de mercure (Hg) en France
L'évolution des émissions de de mercure (Hg) en France
Afficher la version texte

L’évolution des émissions de de mercure (Hg) en France

Nickel

L’évolution des émissions de nickel (Ni) en France
L'évolution des émissions de nickel (Ni) en France
Afficher la version texte

L’évolution des émissions de nickel (Ni) en France

Plomb

L’évolution des émissions de plomb (Pb) en France
L'évolution des émissions de plomb (Pb) en France
Afficher la version texte

L’évolution des émissions de plomb (Pb) en France