Exposition des rivières aux pesticides entre 2015 et 2017

Fiches thématiques

La majorité des pesticides mesurés dans l’eau provient des produits destinés à protéger les cultures ou à entretenir les routes, chemins de fer ou autres infrastructures. Une minorité provient des produits de traitement du bois et des antiparasitaires. L’exposition des cours d’eau aux pesticides est fréquente sur tout le territoire. Elle concerne particulièrement les herbicides.

Fréquence d’exposition

Régulière pour 1 point sur 4

Plus de 25 % des points de mesure dépassent régulièrement le seuil réglementaire de 0,1 microgramme/litre sur un ou plusieurs échantillons d’eau. Ils présentent au moins 3 échantillons avec dépassement du seuil sur la période d’étude.

Peu fréquente pour 1 point de mesure sur 6

Environ 16 % des points de mesure ne dépassent jamais le seuil de 0,1 microgramme/litre sur la même période.

La fréquence d’exposition ainsi mesurée est la plus élevée en Artois-Picardie (0 % de point de mesure sans dépassement du seuil). Elle est la moins élevée dans le bassin Rhône-Méditerrannée-Corse (40 % de points de mesure sans dépassement du seuil).

Part des points de mesure dont les échantillons d’eau dépassent au moins une limite de qualité réglementaire dans les cours d’eau
Télécharger le fichier de données (Document Excel 36 ko) Afficher la version texte

Part des points de mesure dont les échantillons d’eau dépassent au moins une limite de qualité réglementaire

Note : la limite de qualité réglementaire considérée est de 0,1 microgramme/litre pour un pesticide pris isolément.

Champ : Pesticides recherchés sur au moins 50 % des points de mesures de chaque bassin entre 2015 et 2017

Source : Système d'information sur l'eau, extraction du 30 octobre 2018

Traitement : SDES, 2019

Des expositions à quels pesticides ?

Essentiellement des herbicides ou leurs produits de dégradation

La plupart des pesticides quantifiés sont des herbicides ou leurs produits de dégradation. Au plan réglementaire, ils peuvent être d’usage autorisé ou non.

En particulier, les molécules AMPA et glyphosate se hissent au top 10 des pesticides quantifiés dans tous les bassins. Et le métolachlore, autre herbicide, entre dans ce top 10 dans les bassins les plus grands.

Glyphosate, AMPA et métolachlore : souvent en fortes concentrations

Une fois sur deux, les concentrations du glyphosate et de l’AMPA dépassent le seuil de 0,1 microgramme/litre. Et avec le métolachlore, ces substances atteignent régulièrement les plus fortes concentrations : plus de 2 microgrammes/litre.

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Artois-Picardie

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d'eau en Artois-Picardie
Afficher la version texte

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Artois-Picardie sur la période 2015-2017

Note de lecture : “AMPA (95 %)” signifie que 95 % des analyses réalisées sur l’AMPA dans le bassin dépassent les limites de quantification des laboratoires.

Champ : 165 pesticides recherchés sur les points de mesure du bassin de 2015 à 2017

Source : Système d'information sur l'eau, extraction du 30 ocotbre 2018

Traitements : SDES, 2019

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Adour-Garonne

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d'eau en Adour-Garonne
Afficher la version texte

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Adour-Garonne sur la période 2015-2017

Note de lecture : “AMPA (49 %)” signifie que, pour 49 % des analyses recherchant l’AMPA dans le bassin considéré, la concentration de l’AMPA dans l’échantillon dépasse la limite de quantification du laboratoire.

Champ : 78 pesticides recherchés sur les points de mesure du bassin de 2015 à 2017

Source : Système d'information sur l'eau, extraction du 30 ocotbre 2018

Traitements : SDES, 2019

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Loire-Bretagne

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d'eau en Loire-Bretagne
Afficher la version texte

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Loire-Bretagne sur la période 2015-2017

Note de lecture : “AMPA (77 %)” signifie que, pour 77 % des analyses recherchant l’AMPA dans le bassin considéré, la concentration de l’AMPA dans l’échantillon dépasse la limite de quantification du laboratoire.

Champ : 171 pesticides recherchés sur les points de mesure du bassin de 2015 à 2017

Source : Système d'information sur l'eau, extraction du 30 ocotbre 2018

Traitements : SDES, 2019

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Rhin-Meuse

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d'eau en Rhin-Meuse
Afficher la version texte

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Rhin-Meuse sur la période 2015-2017

Note de lecture : “AMPA (83 %)” signifie que, pour 83 % des analyses recherchant l’AMPA dans le bassin considéré, la concentration de l’AMPA dans l’échantillon dépasse la limite de quantification du laboratoire.

Champ : 166 pesticides recherchés sur les points de mesure du bassin de 2015 à 2017

Source : Système d'information sur l'eau, extraction du 30 ocotbre 2018

Traitements : SDES, 2019

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Rhône-Méditerranée-Corse

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d'eau en Rhin-Meuse

Note de lecture : “AMPA (80 %)” signifie que, pour 80 % des analyses recherchant l’AMPA dans le bassin considéré, la concentration de l’AMPA dans l’échantillon dépasse la limite de quantification du laboratoire.

Champ : 228 pesticides recherchés sur les points de mesure du bassin de 2015 à 2017

Source : Système d'information sur l'eau, extraction du 30 ocotbre 2018

Traitements : SDES, 2019

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Seine-Normandie sur la période 2015-2017

Afficher la version texte

Principaux pesticides quantifiés dans les cours d’eau en Seine-Normandie sur la période 2015-2017

Note de lecture : “AMPA (76 %)” signifie que 76 % des analyses recherchant l’AMPA dans le bassin considéré dépassent les limites de quantification des laboratoires .

Champ : 199 pesticides recherchés sur les points de mesure du bassin de 2015 à 2017

Source : Système d'information sur l'eau, extraction du 30 ocotbre 2018

Traitements : SDES, 2019

Méthodologie

Couverture spatiale et temporelle
Les données utilisées pour cette étude sont extraites de la base Naïades du système d’information sur l’eau www.eaufrance.fr. Qualifiées de “correctes” par les producteurs, elles couvrent les trois dernières années disponibles de surveillance des cours d’eau. Les départements d’outre-mer n’entrent pas dans le champ de l’étude faute de jeux de données complets sur la même période.

Les résultats d’analyse sont traités à l’échelle des grands bassins hydrographiques de métropole afin d’utiliser des jeux de données relativement homogènes en termes de fréquence de prélèvement, de listes de substances recherchées et de performances techniques des laboratoires.

Données de surveillance
Dans un objectif de représentativité des résultats, les points de mesure sont sélectionnés s’ils font l’objet d’au moins 6 prélèvements d’échantillons d’eau par an. Parmi ces points, les substances sélectionnées sont celles surveillées :

  • sur au moins 50 % des points de mesure du grand bassin hydrographique ;
  • durant les 3 ans de la période d’étude, sans discontinuité.

Ainsi, une substance surveillée sur 80 % des points de mesure 2 années sur 3 n’est pas retenue, ni celle surveillée sur 49 % des points de mesure durant 3 années consécutives.