Les stockages souterrains de gaz et d’hydrocarbures

Fiches thématiques

Les stockages souterrains permettent de garantir la continuité de l’approvisionnement en énergie, d’ajuster l’offre et la demande et d’optimiser les infrastructures de transport et de production. Les stockages souterrains de gaz et d’hydrocarbures sont des installations industrielles comportant des installations de stockages souterraines soumises au Code Minier et des installations de surface soumises à la législation des installations classées. Ce type d’installation est également soumis aux dispositions de la Directive Européenne du 4 juillet 2012 dite « Seveso III » et à la loi du 30 juillet 2003 sur la Prévention des Risques Technologiques.
En France, on dénombre 27 stockages souterrains ayant des capacités allant de
8 000 m3 à 7 milliards de m3, soit un total de 28 milliards de m3. Les types de produits stockés sont : gaz naturel (99,9% de la capacité totale), gaz de pétrole liquéfié (GPL), hydrocarbures liquides, produits chimiques liquéfiés, pétrole brut.

Localisation des stockages souterrains, type de produits stockés et capacités
Afficher la version texte

Localisation des stockages souterrains, type de produits stockés et capacités

Source : MTES / DGPR, 2017

Traitement : SDES, 2018

Pour être stocké, le gaz naturel est comprimé :

  • soit dans des roches poreuses naturellement gorgées d’eau ; on parle alors de stockage « en nappe aquifère »,
  • soit dans des cavités creusées dans des couches de sel ; il s’agit du stockage « en cavités salines »,
  • soit dans un ancien gisement de gaz dont l’exploitation a été arrêtée ; on parle dans ce cas de stockage dans un « gisement déplété ».

Les stockages souterrains de gaz naturel sont généralement remplis l’été, lorsque la consommation de gaz est moindre, pour faire face à des périodes de forte consommation en hiver.

Le GPL est généralement stocké dans des cavités dites minées : ouvrage souterrain composé d’une ou de plusieurs galeries creusées dans un massif rocheux, auxquelles on accède pendant la construction à l’aide d’un puits ou d’un tunnel incliné. Les autres produits (hydrocarbures liquides, produits chimiques liquéfiés, pétrole brut) sont stockés dans des cavités salines.

Etant soumis à la Loi du 30 juillet 2003 sur la prévention des risques technologiques, les stockages souterrains sont soumis aux plans de prévention des risques technologiques (PPRT).