Le transport de matières radioactives

Fiches thématiques

Parmi les 9 types de matières dangereuses transportées en France figurent les substances radioactives, matières dangereuses de classe 7. Ces marchandises représentent 6 % des colis de matières dangereuses transportés en France. De taille et de poids très diverses (quelques centaines de grammes à plus d’une centaine de tonnes), et d’activité radiologique comprise entre quelques milliers de becquerels et plusieurs millions de terabecquerels, ces colis sont destinés à l’industrie nucléaire, au secteur médical, à la recherche et à l’industrie non nucléaire. 66 événements significatifs concernant le transport de substances radioactives ont été déclarés à l’Autorité de Sûreté Nucléaire en 2017.

Panorama

Chaque année, environ 980 000 colis de substances radioactives circulent en France. Parmi ces colis, 57 % sont destinés aux industries non nucléaires et à la recherche (pour la réalisation de contrôles des matériaux, des sources radioactives étant incluses dans des appareils de mesure), 32 % servent au domaine médical (radiothérapie, imagerie médicale) et 12 % relèvent de l’industrie nucléaire : combustible neuf ou irradié, déchets, matériel nécessaire à la maintenance des réacteurs. Les matières radioactives transitent majoritairement par la route (90 %). 5 % des transports de matières radioactives se fait par la route et l’air. 3 % utilisent la route la mer et le rail.

Substances radioactives transportées en France

Source : Rapport de l'ASN sur l'état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2017

Traitement : SDES

Évènements et accidents de transport de substances radioactives

Tout événement significatif concernant le transport de substances radioactives (EST), doit faire l’objet d’une déclaration à l’Autorité de sûreté nucléaire. Plus de la moitié des événements significatifs déclarés concernent l’industrie nucléaire. Environ un tiers concerne les produits pharmaceutiques radioactifs. Les autres événements concernent les transports liés aux activités de l’industrie non nucléaire. Toutefois, les secteurs du médical et de l’industrie non nucléaire ne déclarent pas systématiquement les EST liées à leurs activités.

En 2017, 64 EST de niveau 0 et 2 événements de niveau 1 ont été déclarés à l’ASN. Depuis 2000, deux événements de niveau 2 et un événement de niveau 3 ont été recensés. Les EST font systématiquement l’objet d’un classement sur l’échelle INES ou, le cas échéant, en utilisant le niveau 0 (en-dessous de l’échelle INES).